Galanga en racines séchées

Conditionnement
3,60 €
Rupture de stock
Paiements 100% sécurisés
 

Garanties sécurité

 

Politique de livraison

 

Politique retours

NOM BOTANIQUE : Alpinia galanga
NOM COMMUN : Galanga
AUTRES DÉNOMINATIONS : Grand Galanga, galanga majeur, petit galanga, gingembre thaï, gingembre doux, galanga camphré, galanga officinal ou encore galanga des Indes.
FAMILLE : Zingiberaceae
ORIGINE DU GALANGA : Asie
PARTIE UTILISÉE : Rizhome (tiges souterraines)

HISTOIRE DU GALANGA :

Le mot galanga, de son nom scientifique alpinia officinarum, viendrait de l'Arabe khoulandjan qui lui-même viendrait du chinois liang-kiang, qui signifie gingembre moyen.
On trouve des traces du galanga depuis l'antiquité. En chine, cette épice était alors réputée protectrice, les chinois en portait d'ailleurs une racine autour du coup en guise de talisman pour se protéger des mauvais esprits. Le galanga fait partie de la pharmacopée traditionnelle chinoise depuis très longtemps. En Inde, l'épice importée par des médecins chinois, fut vite employée en médecine ayurvédique.
Ce sont les marchands arabes qui importèrent le galaga en Afrique et sur le pourtout méditerranéen. D'après l'essayiste et historien grec Plutarque, les Égyptiens brûlaient le galanga comme encens pour parfumer et désinfecter l'air. Il était également utilisé comme remède par les civilisations antiques, du bassin méditerranéen à la Chine. Les médecins grecs et romains incorporaient l'épice, rapportée d'Asie via les premières routes commerciales, dans les onéreuses concoctions destinées aux patients fortunés.
Au IXe siècle, on trouve le galanga parmi les épices achetées par le monastère de Corbie dans le Nord de la France. Le galanga y est alors populaire et on le trouve dans de nombreuses recettes médiévales. Au Moyen-Âge, l'herboriste bénédictine allemande Hildegarde de Bingen (1098-1179) connue comme la première naturopathe de l’histoire décrit le galanga comme l"épice de la vie"même si l'on pense que c'est une autre variété, appelée aujourd'hui petit galanga, qui est entrée dans la gastronomie européenne, comme en témoignent plusieurs ouvrages culinaires médiévaux. Les médecins prescrivirent le galanga contre ses prétendus effets contre les migraines jusqu'au XVIème siècle. Il est alors aussi réputé pour ses proprétés aphrodisiaques.
À partir de la Renaissance, son consommation a ralenti et remplacé par la consommation du gingembre, c'est d'ailleurs aujourd'hui une épice très peu connue et ptrès utilisée, on lui préfère encore le gingembre. C'est en revanche une épice majeure de la cuisine Sud-Est asiatique.
C'est au XVIIIème siècle que l'on a opur la première fois des descriptions botaniques du galanga, par le naturaliste suédois Carl von Linné (1707-1778), puis 1797 pour que Carl Ludwig von Willdenow lui donne son nom actuel.

DESCRIPTION DU GALANGA :

Le galanga est une épice issue du rhizome de plusieurs espèces du genre Alpinia de la famille des zingibéracées qui est aussi la famile du gingembre. Le galanga est une épice que l'on consomme fraîche et pelée mais également séchée, comme c'est le cas ici, entière, en tranches ou en poudre. On utilise généralement le galanga de la même manière que le gingembre.
Le galanga est une plante herbacée tropicale vivace qui peut atteindre 2,50 mètres de haut. Ses fleurs et ses boutons sont comestibles, ses feuilles sont longues et fines. Les rhizomes ressemblent à ceux du gingembre mais plus foncé. Une fois grattés, ils sont d'une couleur jaune-orangé. Quand ils sont frais, la chair est plus dure et fibreuse que celle du gingembre. Une fois pelé, râpez, émincez ou broyez le galanga en pâte.
Les rhizomes de galanga sont cultivés annuellement et forment des groupes de tiges vertes récoltées à trois ou quatre mois. Les rhizomes sont ensuite lavés, coupés et grattés pour être vendus frais, séchés ou en poudre.
Le galanga est un rhizome particulièrement aromatique, c'est un curieux mélange de cardamome, de safran et de gingembre avec des notes de moutarde et d'agrumes. Il a la réputation d'intensifier les autres saveurs tout en conservant son caractère. Il est moins puissant que le gingembre en bouche.

UTILISATIONS DU GALANGA :

En cuisine, le galanga s'utilise généralement rappé pour relever les soupes, et les sauces pour viandes blanches. Il entre dans la composition de nombreux currys.
Le galanga est idéal dans les bouillons et les soupes, il suffit tout simplement de le laisser infuser pendant la cuisson. Les asiatiques en sont d'ailleurs très friands. Il est possible de planger des tranches de galanga dans un bouillon de bœuf ou de volaille pour confectionner un pho, la traditionnelle soupe vietnamienne de nouilles par exemple.
Le galanga s'accorde parfaitement avec la viande que ce soit dans un ragoût de bœuf ou pour faire une marinade de poulet par exemple.
Il peut être intégrer à un smoothie à la place du gingembre également, qu'il soit de fruits ou de légumes.
La galanga s'accorde aussi très bien aux poissons et aux fruits de mer associé par exemple à de la citronnelle, du piment, de l'ail, de l'échalotte et de la sauce de poisson pour faire un curry thaï. La galanga est aussi délicieux pour donner du pep's aux légumes et aux féculents, dans un gratin ou dans une poêlée de légumes.
L'huile essentielle s'utilise en parfumerie. Le galanga est une plante inscrite à la pharmacopée française. En médecine ayurvédique, il est utilisé pour stimuler l'appétit et traiter les maladies cardiaques et pulmonaires.

INFORMATIONS SUR NOTRE GALANGA :

Allergènes : Peut contenir des traces de GLUTEN, ARACHIDES, SOJA, FRUITS À COQUES, CÉLERI, MOUTARDE, LAIT, POISSON, CRUSTACÉS et GRAINES DE SÉSAME.

Conseils d'utilisation : À votre convenance.

Conditions de conservation : Conserver au frais, au sec et à l'abri de la lumière. Bien refermer après ouverture.

AUBE GOURMET
EP276G

Références spécifiques

ean13
3662310427655
Commentaires (0)
Aucun avis n'a été publié pour le moment.